J’ai commencé ma vie professionnelle comme juriste dans un service de protection juridique où je faisais un travail d’avocat. Après 15 ans de vie de bureau peu valorisante, la vie d’artisan (d’artiste?) me tendait les bras. De la sculpture, à la vente en passant par le moulage et la peinture, je créé mon petit peuple de Provence à l’image des santonniers de jadis. Moins lucratif que le droit, mais ô combien plus gratifiant et créatif.